Les étapes bizarres à mettre en place quand on a trouvé l’idée qui donne envie de plaquer son CDI ?

Quoi faire quand on a trouvé l’idée qui donne envie de plaquer son CDI ?

Avant de commencer, jetez un œil à cet article où on voit tout le process de création d’idée. C’est-à-dire comment trouver l’idée qui va vous rapporter gros. Dedans vous apprenez que votre maman est THE rock star de la création d’idée et comment lui piquer son talent.

Comme ça vous allez vraiment apprécier les prochaines lignes.

Vous allez sortir d’ici avec votre idée en béton et le plan d’attaque infaillible pour la réaliser.

Bon maintenant on peut y aller.

Qu’est-ce qu’il se passe quand on a trouvé l’idée qui va permettre de gagner de l’argent sans son patron ?

Comment on fait pour passer de salarié à entrepreneur ?

Parce que vous sentez qu’il y tout un pont entre avoir son idée de son projet et le mettre en action.

Souvent, l’idée est là, vous l’avez mais… vous ne savez comment la réaliser.

Quand on regarde bien, il y à 1 chose qui revient chez ABSOLUMENT tous les entrepreneurs. C’est une chose à laquelle personne ne peut échapper. Votre réussite dépend en grande partie de la façon dont vous allez gérer ce frein.

Pour enlever le frein à main et passer à l’action il faut creuser. Il faut se pencher sur ce qu’il y a en profondeur. Il ne s’agit pas de voir seulement les aspects en surface comme la motivation.

Ici on va plonger ensemble dans les causes profondes qui vous empêche de passer les vitesses quant à la réalisation de votre projet.

Voici comment débloquer le frein à main qui vous empêche de passer de salarié assis derrière un ordi à indépendant punchy .

Le plus terrifiant c’est que ce truc qui vous freine dans la réalisation de votre idée… n’existe même pas vraiment.

Mais il vous met en mode momie : il vous paralyse.

Du coup, vous avez du mal à mettre en place votre projet. Un jour vous êtes motivé et l’autre vous vous dites que vous n’y arriverez jamais. Peut-être que vous avez déjà vécu cette sensation.

Eventuellement, vous avez un peu avancé dans la réalisation de votre projet mais bon… vous avez du mal à voir le bout du tunnel.

Vous repousser sans arrêt et vous commencer à vous dire que tout ce truc de projet perso… ce n’est pas votre truc !

Rassurez- vous, tout va bien chez vous. Ce que vous ressentez, ce qui vous bloque est normal.

Personne ne peut y couper et pour cause. Ce que vous ressentez au fond de vous et qu’il est difficile de nommer c’est : la peur.

Vous voyez de quoi je parle ?

Cette sensation qui peut vous faire passer d’euphorique à suicidaire en 1 minute.

Ce sentiment qui nait au fond de votre ventre pour remonter à votre poitrine.

Ce truc qui peut vous faire procrastiné, qui vous paralyse.

Si vous êtes en route pour devenir entrepreneur vous savez de quoi je parle. Vous connaissez cette sensation étrange de changer d’humeur rapidement.

Cela est purement une conséquence de la peur. La peur c’est un mécanisme hyper malin qui à la base est censé nous protéger du danger.

J’imagine que c’est super utile quand on chasse les mammouths ou qu’on doit se défendre contre les grands méchants tigres.

Sauf que dans notre cas la peur ça fait plus chier qu’autre chose.

Il faut qu’il y a toute une omerta autour de la peur. On a la ressent mais on ose jamais en parler. Si jamais on avoue que l’on à peur : c’est la honte. On se dit qu’on est qu’une merde.

Rassurez-vous : en disant haut et fort que vous avez peur vous la désamorcez en partie. Et vous montrez votre courage.

Là maintenant tout de suite je vous invite à vous lever et à crier très fort votre plus grande peur.

Allez y, faites le !

Bon allez je me lance pour vous montrer le chemin.

J’AI PEUR DE FINIR FAUCHEE ET SEULE AU MONDE A CAUSE DE MES CHOIX D’ENTREPRENEURS

Voila à votre tour.

Et en ce qui me concerne cela à désamorcé mes plus grandes peurs. Vous voulez savoir pourquoi ?

C’est très simple.

En faisant l’exercice vous dites à voix haute votre peur. Vous la laissez s’échapper.

Vous vous en débarrassez en partie.

Et par la même occasion vous vous rendez compte qu’elle est infondée.

Prenez ma peur. Finir fauchée et seule au monde. Seule au monde est plutôt hors sujet quand on sait qu’en étant entrepreneur on rencontre des centaines de personnes inspirantes.

Et fauchée et bien… en devenant indépendant vous allez vous apercevoir que vous pouvez fabriquer l’argent.

On verra ça plus tard dans un article complet.

Mes peurs m’ont freinées pendant des années. Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit un truc… je suis la plus grande poule mouillée du monde entier. Sisi.

Avant de plaquer mon CDI j’ai hésité environ 1200 fois.

Et une fois que j’ai décidé de changer de vie pour gagner mon propre argent en aidant les indépendants et les entrepreneurs à gagner leur vie sur le web bah j’ai tout simplement cru que j’avais ruiné ma vie.

Je me suis dit que j’allais finir sous un pont. Que j’allais finir seule, ruinée, triste et rongée par leur regret sous le pont alexandre III. Ou que j’allais dormir dans le metro et boire des litres de chablis.

J’ai flippé. Je me suis dit que je n’étais pas une adulte responsable et qu’à 40 ans je me mordrais bien les doigts d’avoir quitté mon CDI pour lancer ma boite.

Voyez : je suis une grosse trouillarde !

Sauf que devinez quoi ? je n’ai jamais fini sous un pont.

Bon la peur n’a pas tout à fait disparu, il y a des jours où je me dis que je vais finir à la rue sans le sacro saint cdi. Sauf que maintenant je sais que cela à très très très très peu de chance d’arriver.

Maintenant j’ai appris que la peur est une projection. Purement et simplement une illusion.

C’est un truc qu’on s’invente, qu’on imagine. Quand on regarde attentivement : la peur n’existe pas.

C’est juste quelque chose qu’on créé tout au fond de son imagination. Et même si ce n’est qu’une invention et bien il faut avouer que cela semble sacrément vrai tellement on le sent dans son corps.

Même si au final ce n’est qu’un mécanisme d’auto- paralysie.

J’ai beau y réfléchir je ne sais pas pourquoi on imagine toujours le pire.

Pourquoi on n’imagine jamais que tout va bien se passer ?

Drôle d’idée ça.

Il parait que c’est l’instinct de survie.

Quoi qu’il en soit ça fait bien chier. Et ça vous ralentit sacrément dans la réalisation de votre projet.

On met plus de temps à se mettre en action lorsqu’on a peur.

Je vous vois venir… maintenant vous voulez savoir comment enlever la peur pour passer à l’action rapidement.

Le truc avec le passage à l’action c’est qu’il n’y a pas mille façons de l’envisager. Il faut simplement se bouger le cul une fois pour toute.

Il faut foncer tête baissée et réfléchir après.

Et ça c’est vraiment contre notre nature. Par essence on veut tout planifier, tout prévoir, lire dans le futur et tout connaitre en avance.

L’humain n’aime PAS sortir de sa zone de confort. Et le comble c’est que pour réussir à gagner de l’argent avec votre projet vous avez besoin de sortir de votre zone de confort.

Ici on va explorer les profondeurs. Donc à défaut de parler de passage à l’action, parlons de ce qui vous freine vraiment dans la réalisation de votre idée.

La meilleure façon de réaliser ses idées c’est d’avancer.

En fait la peur elle saisi lorsqu’on est immobile. Elle bondi sur vous comme un chat sur une souris.

Alors que si vous êtes en mouvement bah la peur elle ne peut pas se jeter sur vous parce que vous allez trop vite pour elle.

C’est un truc tout con : une fois qu’on est en action on trouve des solutions. Alors que lorsqu’on est immobile on voit les problèmes.

Vous voyez ce que je veux dire ? Peut-être que vous avez déjà ressenti ça.

Voyons plus en profondeur sur ce qui empêche de passer à l’action.

Regardons ce qui freine dans la réalisation de l’idée qui déchire tout. Faisons le point sur la situation.

Pourquoi on continue à faire un travail qui n’épanouie pas complètement… ? Pourquoi on ose pas tout simplement ?

Peut-être que c’est la peur de manquer d’argent…

Eventuellement c’est l’appréhension de devoir décevoir votre famille…

Le sentiment plus ou moins conscient d’avoir fait toutes ces années d’études pour rien…

La sensation de devoir tout recommencer de zéro…

Peut être aussi la peur d’échouer ou celle de réussir.

Comment réussir à sortir des sentiers battus ? Comment réussir à s’accomplir personnellement sans subir le regard des autres sur vos envies ?

En réalité il n’y a pas mille chemins pour réaliser votre projet… Il faut bien se rendre à l’évidence l’inconnu est terrifiant…

Je sais que je reprend encore l’exemple de votre maman mais pensez vous que votre mère savez ce que s’était vraiment d’avoir un enfant AVANT de vous avoir ?

Pensez vous qu’elle était prête à être mère ?

Je sais que je vous parle beaucoup de votre mère mais j’ai le sentiment qu’au final on va toujours chercher des théories obscures pour expliquer des trucs simples.

On a peur de quitter son CDI parce qu’on perd la sécurité d’un job stable et d’une paye fixe.

On a peur de développer son idée parce qu’on va devoir se confronter à l’avis des autres.

On a peur de devenir indépendant parce qu’on a peur d’échouer comme une merde.

C’est aussi simple que ça.

C’est tellement simple que peu d’auteur, de blogueur, d’entrepreneur osent l’écrire.

Ce qui est moins simple c’est d’agir malgré cette peur. C’est d’entreprendre avec les doutes.

Et au final on en revient toujours à l’amour, au kiffe et à la passion. Si vous aimez votre idée, si vous avez confiance en elle… vous savez que vous allez la porter loin.

Vous savez que vous allez la mettre en œuvre parce que vous en ressentez l’envie de le faire…

c’est une envie obsédante, passionnante brulante…

Vous y pensez jour et nuit. Et quand vous y pensez ça vous fait vibrez et vous retrouvez la passion et l’énergie qui vous anime.

Peu importe le temps que vous allez mettre à démarrer la locomotive… Peu importe le regard des autres…

Vous allez passer du salarié avachi et sans énergie au créateur du web qui vit de ses idées.

Aimez votre idée et votre idée vous le rendra.

Au final, pensez-vous que Schumacher à attendu d’être le meilleur pilote de formule 1 au monde avant de conduire une F1 ?

Ou s’est il lancé dans la course avant même d’être le meilleur ?

Vous connaissez la réponse au fond de vous.

Vous savez que pour devenir meilleur vous devez commencez maintenant. En étant sincère avec vous-mêmes, vous le sentez au plus profond de vous : ce ne sera jamais le bon moment.

La meilleure chose à faire est de commencer maintenant. D’embrasser vos imperfections et de vous jeter dans le grand bassin. Vous apprendrez à nager instinctivement.

Faites-vous confiance. Faites confiance à votre passion, à votre projet.

Start the Discussion!Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.